•  
     
    Dans cette rubrique tu pourras trouver tout les films Disney , Chaque film une page très étendus avec l'histoire , des images , tout les personnages avec leurs présentations et pleins de secrets et sans oublier des vidéos exclusifs .
     
    -----------------------------------
     
    Film 2 : Pinocchio 
    Film 12 : Cendrillon  
    Film 31 : Aladdin  
     

    votre commentaire
  •  
     
     
     
     
     
     
     
     

    Le protagoniste du film est le personnage titre Aladdin, un jeune homme vivant dans la rue avec aucun parent, pas d'argent et pas d'amis. Sauf pour Abu, son acolyte de singe minuscules fidèle. Bien que pris au piège dans une situation où son prochain repas devront être volés, Aladdin refuse de croire qu'il est simplement un « rue rat. » Cette pickpocket avec un bon coeur et grands rêves espère qu'un jour il obtiendrez une chance de montrer aux gens qu'il y a beaucoup plus à lui qu'ils ne le pensait.

    Pendant ce temps, à l'intérieur du conseiller du Sultan Jafar est une faim pour la richesse et la puissance qui ne peut pas être trempé. Certes, il peut utiliser son personnel de cobra d'hypnotiser essentiellement le Sultan à faire quoi que ce soit. Mais la grotte des merveilles et ses richesses infinies appellent à son âme très torturé. Comme pour toute bonne villain, rusé et détourné de pointage est ce que Jafar considère comme le chemin vers son objectif.

    Puis, il y a Jasmine, fille du Sultan, dont la réticence à l'automne pour certains prétendant prétentieux a son père peur et mal à l'aise. Désintérêt de Jasmine semble bien méritée. Elle est le mécontentement de l'existence de princesse abritée et n'a que son acolyte animale (Rajah, un grand tigre) à se confier. Vous cherchez plus, Jasmine échappe le palais un soir, dans l'espoir de trouver l'aventure et l'imprévisibilité.

    Hors des murs du palais, elle trouve, c'est que les gens sont rapides et pas toujours amical. Quelques moments dans son introduction sur le marché et du elle environ pour obtenir sa main haché. Mais Aladdin, qui est frappé par la beauté de Jasmine, étapes et facilite sortir de cette situation comme le pro il est. Jasmine est rapidement pris par le charme de Aladdin tel qu'il est avec elle, pensant qu'elle est de sa classe des roturiers. Mais les deux sont séparés avant que Jasmine peut même obtenir son nom et embarrassée de Aladdin et déçus de réaliser que son nouvel intérêt potentiel de love est redevance.

    Pour Aladdin, il y a une chose malheur pour avoir capturé et enfermés dans un cachot par Jafar et ses affidés. Inavoué de Jafar est pour obtenir le garçon à rendre riches via la grotte des merveilles. Mais dans le processus, Aladdin trouve une lampe magique et à l'intérieur, un génie grand et puissant. Aladdin est maintenant le génie du maître et droit de trois souhaits.

     
    <script type=text/javascript></script><script type=text/javascript src="http://www.assoc-amazon.com/s/ads.js"></script><script type=text/javascript src="http://www.assoc-amazon.com/s/ads-common.js"></script>
    Entrée exaltant du génie, 35 minutes dans le film, introduit un personnage animé unique.

    Tandis que l'entrée du Genie change certainement l'histoire, ce ne pas abandonner. Le serviteur bleu vif jamais hyper subventions premier souhaite du Aladdin devenir un prince. Se présentant comme des redevances, Aladdin espère qu'il sera capable de courtiser Jasmine. Mais lorsqu'il essaie d'impressionner lui avec sa stature faux, Jasmine rejette « Prince Ali » comme tous ses courters précédentes. Romancing comme un poseur ne fonctionne pas, donc la solution peut paraître évidente. Mais sort de Aladdin est compliqué et Jafar lève autant d'obstacles sur son chemin. Avec plus de souhaits, il y a des surprises et des sensations fortes dans le chemin d'accès à une fin satisfaisante.

    Il y a une énergie distinct qui imprègne tous d' Aladdin, plus évidente dans les transitions rapide du génie et le début musicale numéro "un Jump Ahead", mais présente tout au long. Un esprit enthousiaste alimente tout, et vous a captivé les pour les moments plus lourd et plus dramatiques. Même si le film est aussi comique comme tout travail de Disney, c'est égal aventure passionnante et plus grand que la vie des pièces.

    Alors qu'il s'agit de deux paires de songwriting (Menken et Ashman et après la mort du Ashman, Menken et Tim Rice), Aladdinde musique est uniformément excellente. « Un tout nouveau monde », un nombre écrit par Menken et Rice, a remporté l'Oscar de la meilleure chanson. (Sondage de compte à rebours du printemps dernier, UltimateDisney.com visiteurs nommé il la meilleure chanson de Disney jamais.) Sa séquence animée comme Aladdin et Jasmine part un tapis magique sur de longues distances ride au milieu des nuages et des vues fantastiques ci-dessous, se démarque comme l'un des plus mémorables. « Friend Like Me » et « Prince Ali » showcase Robin Williams et le film inspirèrent énergie. Les deux séquences d'imaginative offre qui illustrent les pouvoirs remarquables par le génie et suivre le rythme de la vivacité d'esprit de sa voix.

    Comme la voix cast va, Robin Williams reçoit habituellement la majeure partie du crédit. Il insuffle le génie avec son esprit manic, résultant en un des personnages plus comiques que le cinéma ait jamais connu. Offrant un barrage d'impressions, les accents et les autres gags apt, Williams donne le ton à un film qui est disposé à obtenir beaucoup de wackier que les productions antérieures.

     

    Au-delà de la maleability de stand-up Fast-paced, Williams apporte une sensibilité et un coeur pour le génie, vous convaincre chaque bit autant avec l'histoire, comme il le fait avec les gags et la personnalité d'innombrables de son personnage. Il en résulte que Genie du trop non seulement très drôle, mais très attachant. Le reste de la distribution de voix offre tout aussi bien. Ils ne sont pas invités à effectuer la comédie standout, mais ils relaient humour et le charisme de bien. Peut-être plus important encore, cependant, ils trouvent le ton parfait pour les émotions et les arcs dramatiques.

    Avoir votre personnage doublé par un jeune de 15 ans dont la réclamation plus grande renommée deviendrait un rôle récurrent sur « full house » peut sembler un choix discutable, mais Scott Weinger apporte un ton contemporain et la voix tout à fait approprié pour Aladdin. Il est capable de jongler avec les fanfaronnades sympathique du personnage car il convainc en suscitant une sympathie pour la situation désolée qu'il exige. De même, Linda Larkin prête crédibilité au jasmin, une princesse instantanément sympathique qui a grandi lasse de la classe supérieure charades.

    Persona de Gilbert Gottfried, qui semble de plus en plus à un mode de vie qu'un acte, est tout à fait réseau comme Iago, mais d'une certaine façon la performance comme un perroquet talky avec succès nous offre une des meilleures sbires comiques de Disney. Contrer l'Iago nerveux, c'est Jafar de Jonathan Freeman, un conseiller de sorcier dégingandé dont les actes ont des effets vaste avec beaucoup plus d'impact que son minime, minorés des requêtes.

     

    Tous les éléments qui composent un film d'animation sont réunissent donc parfaitement dans Aladdin. Ses personnages identifiables et histoire enlevante suffisent à ravir tout public. Puis, il y a la comédie et l'aventure que si bien saisir l'euphorie pure des films. L'attrait visuel de premier ordre animation Disney fournit une autre couche d'apprécier. Les œuvres d'art ici est plus audacieusement cartoony. Pourtant, étourdissement des arrière-plans, des mouvements de caméra qui rappelle des films d'action en direct et mise en œuvre fluide des motifs d'animation informatique l'impact dramatique avec réalisme surprenant.

    En bref, Aladdin est un tour de force exceptionnellement bien fait marquée par une énergie inégalée.

    Alors qu'il ne peut pas ont résisté à l'épreuve du temps qui ont des films de Walt, Aladdin sent chaque bit comme fraîche et vivifiante maintenant comme il l'a fait il y a douze ans. Cette production sans cesse divertissante mérite certainement une place parmi les meilleurs films de Disney, et sa popularité rafraîchissante semble plus un testament au fond que de marketing, un peu d'une chose rare de nos jours.

    SYNOPSIS PLUS RAPIDE ET PLUS COMPREHENSIBLE :

     

    Au cœur de l'Arabie, dans la ville d'Agrabah, un jeune homme orphelin du nom d'Aladdin vit en volant de la nourriture aux marchands des souks. Même s'il chaparde, Aladdin rêve de prouver qu'il n'est pas qu'un vulgaire voleur mais bien un homme de valeur contraint à enfreindre la loi pour survivre.

    Un jour, il rencontre par hasard une jeune fille dont il tombe amoureux. Celle-ci n'est autre que la fille unique du Sultan d'Agrabah, Jasmine, que la loi contraint à trouver un époux au plus vite. Mais la têtue princesse refuse de se marier par obligation et souhaite épouser un homme qu'elle aimera. N'étant qu'un misérable voleur, Aladdin se met en quête d'un moyen qui lui permettra d'impressionner la belle princesse afin de conquérir son cœur.

    Au palais royal, le grand vizir du Sultan, le sombre Jafar, désire prendre le pouvoir. Pour réaliser son rêve, il a besoin d'une lampe magique qui lui assurera la réalisation de trois vœux. Mais cette lampe est dissimulée dans une fabuleuse caverne où seul un homme au cœur pur pourra entrer.

    Jafar découvre bientôt que cet homme n'est autre qu'un vaurien qui parcourt les rues d'Agrabah et qui se nomme : Aladdin.

     
     Aladdin , le jeune héros :
     
    Aladdin est un jeune garçon intelligent des quartiers populaires d'Agrabah conscient de sa haute destinée. La cour qu'il fait pour obtenir les faveurs de Jasmine montre qu'il a la persévérance nécessaire. C'est un cœur pur, comme un "diamant brut" ("diamant d'innocence" dans la version de France), incapable d'offrir rubis et émeraudes à sa belle, mais capable en revanche de lui présenter une pomme bien brillante avec un charme qu'aucun prince ne pourrait égaler. Il est altruiste, courageux et cherche à tout prix de gagner l'affection de sa princesse ainsi que de son père et de tous ses sujets royaux. Contrairement à certains autres héros de Disney, il n'est pas au-dessus du mensonge et du vol, mais ne le fait jamais sous le coup de mauvaises intentions. Bien qu'il puisse parfois être un peu têtu, il porte vraiment beaucoup d'attention envers ses amis. Ses « ennemis » le qualifient plus ou moins régulièrement de « vaurien 
     
    Jasmine , la princesse :

    L'héroïne contemporaine-type des films Disney. Elle est indépendante, intelligente, elle a du cran et suit les inclinations de son cœur. Jasmine a souffert de la vie confinée au palais et étouffe sous la tutelle de son père, le sultan. À quelques jours de ses seize ans, le jour où par la loi elle doit choisir un prétendant, elle décide de se déguiser et de se rendre au marché. Là, à la suite d'une altercation avec un marchand, Aladdin la tire de ce mauvais pas. C'est à ce moment que commence une magnifique histoire d'amour qui aura pour but, sous la permission du sultan, de réunir le pauvre voleur et la belle princesse.

    Abu , le petit singe :

    Abu est le petit singe compagnon d'Aladdin dans le Grand Classique du même nom. Basé sur le personnage d'Abu dans le film Le Voleur de Bagdad (1940), c'est un singe kleptomane qui apprécie aussi bien les bijoux et autres objets de valeur que les pommes ou le pain. C'est cette attirance pour les choses brillantes qui provoque l'effondrement de la Caverne aux merveilles, au moment où Aladdin s'empare de la lampe qu'il doit ramener à Jafar.

    Vêtu d'une petite veste et d'un chapeau, Abu est un compagnon fidèle pour Aladdin. Le singe intervient toujours au bon moment lorsque le jeune homme se retrouve en position délicate face aux gardes d'Agrabah lancés à sa poursuite.

    Dans la Caverne aux merveilles, Abu fait la connaissance du Tapis volant, avec lequel il devient complice. Il sauve Aladdin de la mort en mordant Jafar transformé en vieillard au moment où celui-ci s'apprête à frapper le héros d'un coup de poignard.

    Jafar , le méchant :

    Grand vizir d'Agrabah, Jafar est le méchant du Grand Classique Aladdin. Grand et fin personnage à la longue barbiche torsadée, il porte généralement une longue robe rouge et noire. Toujours accompagné de Iago, un perroquet bavard et sarcastique perché sur une de ses épaules, il est présenté par le Colporteur au début du film comme un homme "nourrissant de noirs desseins".

    Conseiller du Sultan qu'il prétend fidèlement servir, Jafar n'a pourtant qu'une ambition : détrôner ce "demeuré congénital" et prendre sa place à la tête d'Agrabah. Pour cela, il cherche depuis des années à mettre la main sur une lampe qui renferme un Génie, entreposée dans la Caverne aux merveilles où seul un "diamant d'innocence" peut entrer...

    Personnage psychopathe prêt à tout pour arriver à ses fins, Jafar n'hésite pas à manipuler ceux qui se mettent en travers de son chemin ou à se servir de ceux dont il ne peut se passer, sans aucun scrupule.

    Iago , le Mi gentil Mi méchant :,

    Perroquet de Jafar, le grand vizir d'Agrabah, Iago maîtrise le langage des humains beaucoup mieux que la plupart de ses semblables. Il sait même reproduire parfaitement certaines voix, comme celle de Jasmine ("J'aurai enfin le pouvoir de me débarrasser de vous !

    Indissociable de Jafar tout au long du Grand Classique Aladdin, il n'hésite pas à exprimer ouvertement ses frustrations (lorsque la Caverne aux merveilles se referme après l'entrée de Gazem notamment) ou son énervement (chaque fois que le Sultan lui a rempli le gosier de biscuits). Ses remarques sarcastiques (dont l'une des plus belles est sans doute celle où il s'adresse à Jafar par un courtois "votre pourriture") ponctuent le film.

    Le génie :

    Faut-il encore présenter le Génie ? Doté de "pouvoirs cosmiques phénoménaux", ce personnage magique est cependant contraint de vivre dans "un vrai mouchoir de poche". Il est en effet prisonnier d'une lampe entreposée dans l'inestimable Caverne aux merveilles.

    Les pouvoirs du Génie ne peuvent être mis en oeuvre que lorsqu'un humain se rend propriétaire de la lampe. Celui-ci devient alors le maître du Génie, et dispose de trois souhaits (et pas un de plus).

    Les pouvoirs du Génie ne sont toutefois pas sans limites. Trois règles s'imposent à ses maîtres : il ne peut ni assassiner quelqu'un, ni forcer les gens à tomber amoureux, ni ressusciter les morts ("c'est un manque de savoir vivre" !).

    Le sultan :

    Ce petit personnage à la barbe blanche est le Sultan de la ville d'Agrabah et le père de la Princesse Jasmine dans Aladdin. Père aimant, il est néanmoins exaspéré par le fait que sa fille repousse tous les prétendants qui lui sont proposés, à l'image du Prince Achmed. La loi impose en effet à la Princesse de se choisir un prince pour mari avant son prochain anniversaire.

    Le Sultan ne s'aperçoit pas qu'il est manipulé par Jafar, son grand vizir, qui parvient à l'hypnotiser à plusieurs reprises avec son sceptre afin d'influencer ses décisions. Celui-ci ne pense en effet qu'à prendre sa place sur le trône.

    Le Sultan adore nourrir Iago, le perroquet de Jafar, de biscuits secs, ce que l'oiseau ne supporte pas.

    le tapis volant :

    Ce magnifique Tapis n'est pas un tapis ordinaire. Rencontré par Aladdin et Abu lors de leur visite dans la Caverne aux merveilles, il s'agit d'un tapis animé et capable de voler.

    Abu semble tout d'abord peu apprécier que ce Tapis se joigne à eux, mais les deux finissent par s'entendre. Après avoir mené Aladdin et Abu jusqu'à la lampe, le Tapis se révèle d'un grand secours face à l'effondrement de la Caverne provoqué par Abu.

    Le Tapis retrouve par la suite son ami le Génie, qu'il n'a pas vu depuis "des mille et des cent", et suit Aladdin tout au long du film. Il contribue à ce que le jeune homme (transformé en Prince Ali) conquiert le coeur de la Princesse Jasmine lors d'un inoubliable "rêve bleu" puis en déclenchant le premier baiser entre les deux protagonistes du film.

    Rajah , le tigre de jasmine :

    Rajah est le tigre de la Princesse Jasmine dans Aladdin. Comme Abu, et à l'inverse de Iago, il ne s'agit pas d'un animal doté de la parole. Attaché à Jasmine, il est très protecteur et se méfie particulièrement des prétendants de la princesse, comme le Prince Achmed.

    Tout d'abord méfiant envers Aladdin (qui a alors l'apparence du Prince Ali), il finit par apprécier celui qui conquiert le coeur de Jasmine. Lors de la bataille contre Jafar, Rajah est transformé en petit chat et enfermé dans une cage à oiseaux, et ne retrouve son apparence qu'après la défaite du vizir.

                                               La caverne aux merveilles :

    La Caverne aux merveilles est à la fois un personnage et un lieu dans Aladdin. Lorsque les deux moitiés d'un scarabée en or sont assemblées, une tête de tigre apparaît au milieu du désert. Sa gueule forme l'entrée d'une caverne qui renferme de nombreux trésors, dont la lampe dans laquelle dort le Génie.

    La tête de tigre elle-même prévient ceux qui viennent troubler son repos : seul celui qui apparaîtra comme un "diamant d'innocence" pourra entrer à l'intérieur de la Caverne et prendre possession de la lampe.

    Jafar, le grand vizir du Sultan, est parvenu à réunir les deux moitiés du scarabée et entend s'emparer de la lampe. Il envoie Gazeem à l'intérieur de la Caverne mais celui-ci n'est pas l'être pur autorisé à entrer. Dès lors, la Caverne se referme, faisant disparaître Gazeem avec elle.

    Gazeem :

    Gazeem est un personnage rencontré au tout début du Grand Classique Aladdin. Se décrivant lui-même comme un "très humble voleur", il est chargé par Jafar de lui ramener la moitié de scarabée en or qui lui manque pour faire apparaître la Caverne aux merveilles. Gazeem dit avoir tranché quelques gorges pour la récupérer.

    Razoum :

    Razoul est le capitaine des gardes de la ville d'Agrabah. Gros et grand personnage barbu avec une dent manquante, son nom n'est pas mentionné dans le Grand Classique Aladdin, mais on l'apprend dans la suite Le Retour de Jafar.

           PAS D'IMAGE DISPONIBLE POUR LE MOMENT :     Le colporteur

    Narrateur du Grand Classique Aladdin, ce mystérieux colporteur introduit l'histoire du film en interprétant la chanson "Nuits d'Arabie". Petit personnage vêtu d'une robe bleue et d'un gigantesque turban blanc, il est capable de dresser son étalage en moins de deux secondes pour proposer aux habitants d'Agrabah "les plus belles marchandises de ce côté du Jourdain" (en solde).

    Parmi ses objets à vendre, il propose un "combiné narguilé et cafetière qui fait aussi les pommes de terres frites" ainsi que "le célèbre tupperware de la mer Morte".

    Voyant que les spectateurs ne sont que peu intéressés par sa camelote, il sort une lampe a priori banale mais qui, selon lui, a changé le cours de la vie d'un jeune homme qui valait beaucoup plus que ce qu'on estimait. L'histoire d'Aladdin est alors lancée...

    A l'origine, le Colporteur devait interpréter lui-même le personnage du Génie et reprendre son apparence humaine à la fin du film, mais cette idée fut abandonnée.

    MUSIQUES :

     


     

                                                                                DANS LE PARC :


    votre commentaire
  •  
     
     
     

     

    Date de sortie : USA : 15 février 1950/ France : 1er décembre 1950

    Titre original : Cindrella

    Réalisation : Walt Disney

    Durée : 74 minutes .

    12 eme grand classique

    Budget : 2,2 à 2,9 millions d'euros .  

     

     

    Un livre de contes s'ouvre et narre l'histoire de Cendrillon. Après la mort de sa mère à sa naissance et de son père quelques années plus tard, une jeune fille est recueillie par sa belle-mère et ses deux belles-sœurs, Anastasie et Javotte. Mais la marâtre va faire une profonde différence entre ses filles et l'orpheline. Cette dernière est condamnée à s'habiller de haillons et doit accomplir toutes les tâches ménagères, notamment le nettoyage des cendres de l'âtre. Elle reçoit pour cette raison le surnom de « Cendrillon ».

    Cendrillon supporte sa condition car elle garde l'espoir que ses rêves se réalisent, des rêves d'amour. Un matin, réveillée par des oiseaux, Cendrillon débute sa journée en chantant entourée par les oiseaux et les souris de la maisonnée. Ces dernières l'aident à se laver et s'habiller, brossant et réparant même ses vêtements. Jac l'informe qu'une nouvelle souris a été prise au piège d'une souricière, Cendrillon décide de la sauver et de la vêtir. Elle nomme ce souriceau Gustave, abrégé Gus, et tandis qu'elle descend s'occuper des tâches ménagères, Jac avertit Gus de l'existence du chat Lucifer.

    Cendrillon obéit aux ordres et réveille Lucifer en premier pour lui donner du lait dans la cuisine. Elle y trouve le chien Pataud, rêvant qu'il court après le chat. Pour le bien du chien, Cendrillon lui demande de ne plus faire ce genre de rêve en cherchant des excuses au chat et rappelant la menace que représentent ses belles-sœurs. Le chat mange dans la cuisine, le chien dehors et Cendrillon nourrit les animaux. Les souris, pour manger dehors avec les poules, doivent passer l'obstacle de Lucifer. Jac imagine le stratagème d'une diversion et le sort le désigne comme appât. Une fois servi et revenu dans la cuisine, Gus se retrouve aux prises avec Lucifer en raison des trop nombreux grains de maïs qu'il porte. Il se réfugie sur l'un des plateaux de petits déjeuners pour la belle-mère et les belles-sœurs. Les clochettes et les cris des trois femmes retentissent tandis que Lucifer cherche à découvrir sous quelle tasse se cache la souris. Les trois femmes donnent à Cendrillon de nouvelles tâches. Gus étant caché sous la tasse de la belle-mère, comme punition la liste des tâches s'allonge et comprend le bain de Lucifer.

     

    Au château, le roi peste contre son fils le prince, mais souhaite qu'il trouve l'amour et fonde une famille afin d'avoir des petits-enfants. Pour le retour de voyage du prince le soir même, le roi organise un grand bal et, voulant forcer le destin, il invite les jeunes filles du royaume. Chez Cendrillon, les belles-sœurs ont un cours de musique, au désespoir de Lucifer qui rejoint Cendrillon lavant le sol du hall parmi les bulles de savon. Le chat utilise la poussière pour salir la pièce. C'est à ce moment qu'un messager du roi frappe à la porte. La lettre avertit la maisonnée du bal du soir et de l'invitation des jeunes filles à marier. Cendrillon demande à y aller. La belle-mère accepte à condition que tout son ouvrage soit fait et qu'elle ait une robe convenable. Cendrillon souhaite se confectionner une robe mais la maisonnée fait tout pour ne pas lui en laisser le temps. Les souris décident de lui faire une surprise et de la confectionner avec l'aide des oiseaux. Cendrillon doit préparer les robes de ses belles-sœurs tandis que sa belle-mère l'informe qu'elle a d'autres tâches à lui confier. Gus et Jac ont pour mission de récupérer des pièces pour confectionner la robe mais sont confrontés à Lucifer. Ils récupèrent un ruban et des boutons mais le collier de perles est plus difficile à obtenir. Jac enfile les perles sur la queue de Gus et rejoint les souris et oiseaux dans la chambre de Cendrillon où la robe prend forme.

    À vingt heures, le bal accueille de nombreuses personnes, le carrosse arrive chez la famille de Cendrillon. Cette dernière n'est pas prête et décide de rester, mais les animaux montrent leur cadeau, et elle se joint donc au reste de la famille. Ne voulant pas revenir sur sa parole, la belle-mère détaille la robe et ses filles découvrent que plusieurs pièces proviennent de leurs affaires. Après quelques secondes, la robe de Cendrillon se retrouve en lambeaux. Cendrillon se réfugie sous un saule du jardin et pleure sur un banc. C'est alors qu'apparaît sa marraine la bonne fée. Une fois sa baguette magique retrouvée, elle transforme une citrouille en un carrosse, les quatre souris Jac, Gus, Luke, Mert (ou Bert) en chevaux, le cheval de la maisonnée en cocher, le chien Pataud en valet de pied et les guenilles de Cendrillon en une robe blanche immaculée avec des pantoufles de verre. Elle peut se rendre au bal, la seule condition étant que le charme magique s'interrompra au douzième coup de minuit.

    Le carrosse traverse la ville et rejoint le château. Le prince accueille une à une les princesses et autres demoiselles des environs. Cendrillon traverse le hall tandis que ses belles-sœurs sont présentées au prince. Le prince se dirige vers Cendrillon, alors une inconnue, le roi demande une valse et le bal débute. Le roi va se coucher mais demande au Grand-Duc de surveiller le prince subjugué par Cendrillon, de les laisser seuls jusqu'à ce qu'il demande la jeune fille en mariage... Le couple se rend dans les jardins et le temps passe. Minuit arrivant, Cendrillon dit au jeune homme qu'elle doit faire vite, trouver le prince avant de s'en aller. Elle court suivie par le prince mais perd une pantoufle dans l'escalier du hall. Le prince est bloqué par des jeunes filles et c'est le Grand-Duc qui poursuit Cendrillon, appelant même la garde. La magie prenant fin, les soldats ne parviennent pas à trouver la jeune fille.

    Cendrillon pense que le jeune homme surpasse même le prince de ses rêves et qu'elle a tout gâché en perdant la notion du temps. Elle remercie sa marraine et peut conserver en souvenir, une pantoufle de verre. De son côté, le Grand-Duc doit réveiller le roi et l'informer que tout n'est pas désespéré car il a trouvé une pantoufle de verre appartenant à la jeune fille inconnue. Le prince ayant juré d'épouser la propriétaire de la pantoufle de verre, le roi lui commande de la chercher. Par édit du roi, la jeune fille qui parviendra à chausser la pantoufle sera reconnue comme la fiancée du prince, toutes les filles du royaume devant essayer.

    Dans la maisonnée de Cendrillon, la nouvelle provoque un branle-bas de combat et Cendrillon est bouleversée par cette nouvelle. La belle-mère, s'apercevant de son état, enferme Cendrillon dans sa chambre. Les souris vont tenter de récupérer la clé. Les deux sœurs affirment être les propriétaires et sont testées par le Grand-Duc mais leurs pieds sont trop grands. Fatigué par sa nuit, le Grand-Duc s'endort un instant. Ce délai permet aux souris de récupérer la clé et d'escalader l'escalier tandis que Javotte s'évertue à entrer son pied dans la pantoufle. Arrivé en haut, Gus, qui a la clé, est emprisonné par Lucifer. Les souris se rebellent contre le chat, aidées par les oiseaux. Cendrillon appelle l'aide de Pataud mais le Grand-Duc est déjà sur le départ. Libérée, Cendrillon se présente en haut de l'escalier et demande à essayer la pantoufle. Le Grand-Duc accepte mais la belle-mère fait en sorte que le valet casse la pantoufle avant le test. Le Grand-Duc est désespéré jusqu'au moment où Cendrillon sort la seconde pantoufle. Le mariage du Prince et de Cendrillon a lieu et l'histoire s'achève sur « et ils vécurent heureux »...

     
    Cendrillon , princesse :
      Cendrillon est une charmante adolescente française. Ces malheurs ont commencé à la mort de sa maman, lorsque son père se remaria avec Lady tremain, pensant qu'elle avait besoin de l'amour d'une mère.
    Lorsque son père mourut, peu de temps après, cette méchante femme la réduisit à l'état de servante, dans sa propre maison et ne lui donna pas assez à manger!
    Tout le monde lui donne des ordres: sa méchante belle-mère, ses deux demi-sœurs et même l'horloge du château royal, qui lui annonce qu'une autre journée de corvée commence pour elle.   
    Mais peu lui importe que sa famille la maltraite et l'humilie, elle reste toujours charmante, de bonne humeur et garde l'espoir, qu'un jour, ses rêves de bonheur se réaliseront...
    Elle a des cheveux longs et blonds, ses yeux sont aussi bleu que le ciel et sa peau est d’une douceur incroyable !
    Elle est très gentille, généreuse et attentionnée. Elle et aussi très travailleuse: elle sait coudre, faire la vaisselle, le ménage et la cuisine.
    Jak , surnommé le meneur :
     
    Jac est le meneur des souris, il est également le chef de sa petite bande: Gus, boby et les jumeaux; qu'il protège du cruelle Lucifer (au moment du petit déjeuner).
    Il est l'un des nombreux amis de Cendrillon. Il fait tout pour la rendre heureuse (par exemple au moment où il va chercher le collier de perle et la ceinture avec Gus, pour confectionner la robe de bal de Cendrillon, ou encore lorsqu'il va chercher la clé dans la poche de la marâtre pour la délivrer).
    Il est également très courageux et marrant.
     
     Gus , le petit envelloppé :
     
    Gus est le diminutif de Gustave: c'est son amie, Cendrillon qui l'a surnommé ainsi lorsqu'il est arrivé dans la maison. Il été enfermé dans la souricière du grenier! Il est le dernier arrivant parmis les petites souris.
    Malgrès qu'il accompagne toujours Jac, son meilleur ami, dans ses aventures, il a un caractère peureux et maladroit!
    C'est une souris dodue, qui ne refuse jamais un grain de maïs en plus! Il a également un faible pour le fromage, normal pour une souris comme lui!
     
    TchatcheBlog: La bande des cinq souris exploratrices
     

    Voici la bande des cinq petites souris exploratrices.
    Elle se compose des jumeaux (sur votre gauche) puis de Bobie (le plus jeune), ensuite Jac (le chef) et enfin le petit dernier Gus.

    Anastasie et Javotte , les deux soeurs  :
    TchatcheBlog: Les oiseaux de la mansarde
    Les oiseaux de la mansarde :
     
    Les oiseaux de la mansarde de Cendrillon, l'aident à se réveiller dans la joie et la bonne humeur, en chantant.
    Vifs et agiles, ils savent également manier le fil et l'aiguille.

    TchatcheBlog: Pataud

    Pataud , le chien réveur :

     

    Pataud est le chien de Cendrillon. A la mort de son ancien maître (le père de Cendrillon), la cruelle belle-mère ne l'accèpta plus dans la demeure: il dû dormir dans la cuisine et il passe ses journée dans la cour, en compagnie de son ami Major, le cheval de Cendrillon.
    Il est le pire ennemi de Lucifer et il rêve de pouvoir le mordre, mais il est toujours arrêté par Cendrillon.
    Il finira par se venger de lui, en le chassant par la fenêtre de la mansarde de Cendrillon. C'est en partie, grâce à lui que Cendrillon sera libéré de sa chambre où elle se trouvait enfermée à cause de sa marâtre!
    Il sera également transformé en laquais par la marraine de Cendrillon, lorsqu'il faudra la conduire au bal du château.

    Lucifer , le PA' chat :)

    Lucifer est le cruel chat de Lady Tremain.
    Il est gros et gras, avec un regard vert et sournois. Il est paresseux et hypocrite!
    Il déteste les petites souris, en particulier Jac et Gus, qu'il poursuit avec acharnement! Mais il est également détesté par tous les animaux de la maison, et en particulier par Pataud, car ce vilain chat le nargue chaque matin.
    Sa maîtresse le traite comme un Prince et c'est lui qui prend son petit déjeuner le premier.

    Voici l'un des personnages les plus apprécié du film: la marraine fée de Cendrillon.
    Mais elle n'a pas l'allure d'une fée comme dans les contes! Elle porte une cape de grosse laine et ressemble plutôt à une nounou, avec un visage rond et souriant.
    Elle a la tendresse et la douceur d'une grand-mère. Gentille, gaie mais quelque peu distraite!
    Mais elle est très éfficace quand il s'agit de tranformer une citrouille en carrosse grâce à ses pouvoir magique.
    Elle les utilise en prononçant toujours la formule magique, qui reste dans la mémoire des enfants:
    "Bibbidi Bobbidi Boo"

    TchatcheBlog: Mme de Tremaine: la belle-mère
    La cruelle belle mère :

    Mme de Tremaine est une femme veuve, de bonne famille et d'une grande élégance.
    Cette femme froide et cruelle, est la principale cause des malheurs de Cendrillon.
    Follement jalouse du charme et de la beauté de sa belle-fille, elle l'oblige à devenir la servante de la maison.
    Elle dépense la fortune de son second mari pour gâter et favoriser ses deux pestes de filles: Javotte et Anastasie, et habille Cendrillon avec de vieux vêtements.
    Aussi rusée qu'insensible, elle fait tout pour gâcher la vie de Cendrillon en la ridiculisant et en lui donnant tout le travail de la demeure.

    TchatcheBlog: Anastasie et Javotte: les demi-soeurs

    Gâtées par leur mère, maladroites, arrogantes, méchantes, disgracieuses, laides et stupides, Anastasie et Javotte sont les demi-soeurs de Cendrillon.
    Guidées par leur jalousie envers elle, ces deux soeurs ne cessent de se disputer et accusent sans cesse Cendrillon.
    Pendant que celle-ci effectue toutes les tâches de la maison, ces deux pestes paressent dans leur lit ou passent des heurent à se coiffer.
    Leur mère, qui n'ignore pas complètement leurs défauts, tente de leur faire acquérir un peu de grâce et d'élégance. Mais même après des leçons de chant, les deux soeurs n'arrivent toujours pas à avoir la voix d'un rossignol!
    Pourtant, chacune est persuadée qu'elle ferait une parfaite épouse pour le Prince!
    Elles profitent de la gentillesse de Cendrillon et feront absolument tout, pour qu'elle ne puisse pas assister au bal, en lui déchirant sa belle robe, faite par les souris.

    TchatcheBlog: Le Prince charmant

    Le Prince charmant :  

    Voici le père du Prince. C'est un bon vieux Roi, au cheveux blanc.
    Il veut à tout prix que son fils se marie, pour avoir pleins de petit-enfants et les gâter jusqu'à la fin de ses jours. Il s'ennuit seul dans son grand palais! Il veut des rires, des blagues, des jeux...(d'ailleurs, chaque nuit il rêve qu'il joue au cheval avec ses petit-enfants).

    C'est lui qui décide d'organiser le grand bal, pour que son fils puisse choisir sa future épouse.

    TchatcheBlog: Le Roi

    Voici le père du Prince. C'est un bon vieux Roi, au cheveux blanc.
    Il veut à tout prix que son fils se marie, pour avoir pleins de petit-enfants et les gâter jusqu'à la fin de ses jours. Il s'ennuit seul dans son grand palais! Il veut des rires, des blagues, des jeux...(d'ailleurs, chaque nuit il rêve qu'il joue au cheval avec ses petit-enfants).
    C'est lui qui décide d'organiser le grand bal, pour que son fils puisse choisir sa future épouse.

     

    Le grand Duc est le majordome du Roi.
    C'est lui qui est chargé d'organiser le bal et de faire envoyer les invitations, en moins d'une journée!
    Il est également chargé, par le Roi de retrouver la mystérieuse jeune fille dont le Prince est tombé amoureux.
    Il est toujours persécuter par le Roi: il croit sa dernière heure arrivée, lorsque que la pantoufle de verre se brise en mille morceaux sur le sol

     MUSIQUE :

     

     

     

                                                                           FIN


    votre commentaire
  •  
     

     

     
     
     
     

     

    Blanche Neige et les Sept Nains, de Walt Disney (1937)

    Blanche-Neige est une princesse dont la très grande beauté rend jalouse la Reine, sa belle-mère, qui ordonne son assassinat. Épargnée mais abandonnée dans la forêt, elle trouve refuge chez sept nains qui l'intègrent dans leur communauté.

    Un livre intitulé Blanche-Neige et les Sept Nains s'ouvre et une voix entame la narration du conte. Il explique que Blanche-Neige est une princesse vivant auprès de sa vaniteuse et malveillante belle-mère, la Reine. Courroucée et jalouse de la beauté de Blanche-Neige, elle l'oblige à faire des tâches ménagères et à se vêtir de haillons. La Reine demande quotidiennement à son Miroir magique « Qui est la plus belle du royaume », et aime entendre en réponse qu'il s'agit d'elle-même.

    L'action débute lorsqu'un jour, la Reine interrogeant son miroir, celui-ci lui répond que la plus belle du royaume est dorénavant la princesse Blanche-Neige. Peu après, celle-ci, alors qu'elle lave l'escalier du château tout en chantant, est aperçue par un prince, qui, ébloui, lui chante son amour. La Reine ordonne alors à son fidèle chasseur d'emmener la princesse dans les bois et de la tuer. Pour preuve de la mort, elle lui demande de ramener son cœur dans un coffret à bijoux. Le Chasseur ne peut accomplir cette tâche morbide et ordonne à Blanche-Neige de s'enfuir dans la forêt, tuant à sa place une biche dont il ramène le cœur à la Reine.

    Dans sa fuite pour échapper au sort que lui réserve sa belle-mère, la princesse se retrouve perdue et apeurée dans la forêt. La peur transforme les arbres biscornus en des créatures effrayantes et agressives et Blanche-Neige s'effondre en pleurs. Des animaux de la forêt se rapprochent, la rassurent en chantant. Elle leur demande un refuge, ils la conduisent à une chaumière située dans une clairière perdue au fond des bois. Les propriétaires sont absents. Elle découvre sept petites chaises autour d'une table et imagine que c'est l'habitat de sept enfants orphelins. La chaumière est en désordre, empoussiérée. Blanche-Neige décide de la nettoyer dans l'espoir que ses occupants accepteront alors de l'héberger. Aidée par les animaux de la forêt, elle enlève la poussière, lave la vaisselle et le linge.

    Les habitants de la chaumière, sept nains adultes nommés Prof, Grincheux, Simplet, Atchoum, Timide, Dormeur, et Joyeux, travaillent dans une mine de diamant ; à cinq heures, ils quittent le travail et rentrent chez eux en sifflant gaiement. Pendant ce temps, Blanche-Neige, fatiguée, s'assoupit dans la chambre à l'étage. À leur retour, les nains s'aperçoivent que leur chaumière est occupée et pensent qu'un intrus a envahi leur maison. Inquiets, ils entrent timidement, découvrent la maison propre et la vaisselle rangée, croient qu'un monstre s'est endormi à l'étage mais découvrent finalement une jeune femme allongée en travers de trois lits. La princesse se réveille et les nains se présentent. Ils acceptent joyeusement de l'accueillir comme invitée. Elle leur sert le souper qu'elle a préparé, les ayant préalablement forcés à se laver les mains. Après le dîner, ils jouent de la musique et chantent pour elle ; elle danse avec eux et leur raconte son histoire. Blanche-Neige monte dormir à l'étage, fait une prière ; les nains restent dormir en bas.

    Le même jour, la Reine demande à nouveau à son miroir qui est la plus belle du royaume. Le miroir lui apprend que Blanche-Neige est toujours vivante et l'informe du lieu où elle vit. Furieuse, elle concocte une potion qui la transformera en une vieille femme et décide d'offrir à Blanche-Neige une pomme empoisonnée qui la plongera dans un sommeil éternel, le sort ne pouvant être brisé que par le premier baiser de l'homme qu'elle aime.

    Le lendemain matin, alors que les sept nains sont partis travailler à la mine, Blanche-Neige prépare une tarte aux groseilles. Elle ne se méfie pas de la vieille femme qui arrive à la chaumière et qui lui offre une pomme magique ayant le pouvoir d'exaucer un vœu. Elle croque dans la pomme et tombe inanimée. Avertis par les animaux de la forêt, les nains reviennent à leur cabane et prennent la sorcière en chasse. Alors que l'orage gronde, celle-ci fuit, se trouve acculée sur un éperon rocheux, et tente de pousser un rocher sur ses poursuivants. Un éclair frappe la falaise, brisant l'éperon rocheux sur lequel elle se dressait, la faisant basculer dans le vide.
    Las, il est trop tard pour Blanche-Neige qui, ensorcelée, semble morte. Les nains se refusent à enterrer sa dépouille et, à la place, lui confectionnent un cercueil de verre, rehaussé d'or, disposé dans une clairière de la forêt. Au fil des saisons, ils se recueillent avec les animaux forestiers sur le corps de la princesse.

    Cependant, le prince a cherché partout celle dont il est épris. Apprenant le sort d'une jeune femme plongée dans un sommeil éternel, il parvient jusqu'à la clairière où les nains ont entreposé le cercueil de verre et il découvre que la jeune fille qui y repose n'est autre que Blanche-Neige. La pensant morte, il lui donne un baiser d'adieu. Mais, il s'agit d'un premier baiser d'amour qui rompt dès lors le charme qui maintenait la princesse endormie. Les animaux et les nains dansent de bonheur lorsque Blanche-Neige se réveille. Le prince place cette dernière sur son cheval blanc et l'emmène vers son château. L'ultime page du livre, qui se referme, indique qu'ils vécurent heureux éternellement.

     
    Blanche Neige , Princesse :

    Blanche-Neige est une princesse d'une très grande beauté, ce qui rend jalouse sa belle-mère, la Reine. Cette dernière demande quotidiennement à son miroir magique qui est la plus belle du royaume, attendant comme réponse qu'il lui dise que c'est elle. Mais un jour, le miroir affirme que la plus jolie femme du royaume est Blanche-Neige. Furieuse, la Reine décide alors de tuer la jeune fille. Cependant, le garde qu'elle charge de cette tâche ne trouve pas le courage de l'accomplir et permet à Blanche-Neige de s'enfuir. Perdue dans la forêt et à bout de force, celle-ci échoue dans une maison où habitent sept nains.

     

    Prof , Le chef des 7 nains :

    A la mine, Prof est chargé d'examiner et de trier les diamants récoltés par les autres nains.

     

    Plutôt bavard, Prof bafouille souvent au milieu de ses phrases et ne sait pas comment les finir, ce qui énerve Grincheux.Malgré sa position de meneur des nains, Prof est plutôt trouillard. Il préfère envoyer Simplet voir ce qui se cache dans la chambre plutôt que d'y aller lui-même, lors de leur retour de la mine.

    5f3f4b290b3fa46193845360a9ab3c73.gif Simplet , le plus bête des 7 nains et le seul qui ne parle pas :

    Simplet est le plus jeune des Sept Nains apparaissant dans Blanche Neige et les Sept Nains. C'est ainsi qu'il est surnommé par ses frères, lui-même n'ayant jamais prononcé un mot ("Il n'a jamais essayé", précise Joyeux).

     

    Vêtu d'un bonnet mauve et d'une veste verte aux manches beaucoup trop grandes pour lui, Simplet n'est pas un imbécile, mais uniquement un peu simple d'esprit, se comportant comme un petit enfant, voire comme un chien obéissant à l'égard des autres nains.

    Il est ainsi envoyé en reconnaissance par ses frères dans la chambre à coucher de la chaumière des nains afin de voir qui a investi les lieux (les Nains croient qu'il s'agit d'un monstre...).

    Dormeur , le plus endormis des Nains , celui qui parle le moins :

    Dormeur est un des sept nains, dans Blanche Neige et les Sept Nains. Comme son nom le laisse penser, il semble toujours fatigué et bâille constamment.

     

    Dans la mine, il est celui qui conduit la charrette transportant les diamants extraits par les autres nains et inspectés par Prof.

    Lors de la chanson "La Tyrolienne des Nains", Dormeur joue de la flûte, allongé sur un coussin.

    Dormeur est constamment embêté par une mouche qui vient se poser sur son nez ou s'introduit à l'intérieur de sa bouche lorsqu'il bâille. Elle le suit tout au long du film.

     
    Atchoum , qui éternue tout le temps :

    Atchoum est un des sept nains, dans Blanche Neige et les Sept Nains. Son nom fait référence à ses multiples éternuements qu'il ne peut retenir, du fait d'un rhume des foins permanent.

     

    Les autres nains ont déjà tout essayé pour empêcher ses éternuements, comme mettre leurs doigts sous son nez ou y nouer sa barbe, mais rien n'y fait !

    Lors de la chanson "La Tyrolienne des Nains", Atchoum joue du luth. Puis Simplet grimpe sur ses épaules pour former un duo aussi grand que Blanche Neige, jusqu'à ce qu'un nouvel éternuement expédie Simplet sur une poutre de la chaumière des nains.

    Joyeux , le plus heureux des 7 nains :

    Joyeux est un des sept nains, dans Blanche Neige et les Sept Nains, le plus gros et le plus jovial d'entre eux. Il sourit et rigole constamment.

    Gourmand, il est le premier des nains à vouloir goûter le contenu d'une marmite posée sur le feu lorsqu'ils rentrent dans leur chaumière, mais Grincheux lui ordonne de ne pas y toucher, suspectant du poison.

    Lors de la chanson "La Tyrolienne des Nains", Joyeux interprète un couplet devant Blanche Neige et mène les chants tyroliens. La nuit venue, les nains ont laissé leur chambe à Blanche Neige et Joyeux dort dans un placard.

    C'est Joyeux qui apprend à Blanche Neige le nom de Simplet, celui-ci "n'ayant jamais essayé" de parler !

    Timide , le plus discret et timide des nains :

     

    Timide est un des sept nains, dans Blanche Neige et les Sept Nains. Comme son nom le laisse penser, il est très peu sûr de lui, en particulier face à Blanche Neige. Bégayant lorsqu'il doit prendre la parole ou qu'on lui prête attention, il rougit instantanément et tente de le dissimuler derrière sa barbe.

    Très maniéré, Timide est ravi de trouver des fleurs dans la chaumière des nains lorsque ceux-ci rentrent de la mine, mais est surpris que l'on ait nettoyé son gobelet, dans lequel le sucre a fondu.

    Lorsqu'il voit Blanche Neige pour la première fois, endormie dans les petits lits des nains, Timide s'exclame qu'elle est "belle comme tout" et qu'on dirait "un ange", ce qui énerve Grincheux.

    Lors de la chanson "La Tyrolienne des Nains", Timide joue de l'accordéon puis chante un couplet. La nuit venue, il s'endort dans le tiroir d'un buffet.

    Grincheux , le plus grognon des nains :

    Grincheux est un des sept nains, dans Blanche Neige et les Sept Nains. Nain au plus mauvais caractère, il est vêtu d'une longue tunique magenta recousue à divers endroits et d'un bonnet marron. Il a un gros nez et d'imposants sourcils noirs.

    Apparaissant la plupart du temps avec les bras croisés et le regard sévère, il est le seul nain à oser contester les décisions prises par Prof, dont il semble douter de sa capacité à diriger le groupe.

    Grincheux est par ailleurs profondément agacé par le comportement des autres nains, notamment par les manières de Timide, les éternuements répétés d'Atchoum et les bêtises de Simplet.

    Son mauvais caractère fait qu'il se retrouve souvent seul, à l'écart des autres nains qui n'hésitent pas à lui jouer un mauvais tour en le jetant dans le bac d'eau lors de la séquence de la toilette.

    Le prince charmant :

    Ce charmant jeune prince tombe sous le charme de Blanche Neige, pourtant vêtue de haillons, lorsqu'elle chante "Je Souhaite" alors qu'il passe sur son cheval tout près du chateau. Il la rejoint alors pour chanter "Un Chant".

    Etonnée par cette rencontre, Blanche Neige se précipite dans le chateau et l'écoute chanter à distance, avant de lui envoyer un baiser par l'intermédiaire d'une colombe.

    Le Prince ne réapparaît qu'à la fin du film pour sortir Blanche Neige du sommeil de mort dans lequel elle est tombée en lui donnant un baiser.

    Le Prince aurait pour prénom Floriant.

     

    La Reine :

    Première méchante à prendre une apparence humaine dans un film d'animation de Walt Disney, la Reine de Blanche Neige et les Sept Nains reste encore aujourd'hui l'une des plus grandes méchantes créées par les studios.

    D'une beauté certaine mais très narcissique, la Reine a pour seule ambition d'être la femme la plus belle sur terre, et est prête à tout pour le rester. Interrogeant chaque jour son miroir magique pour savoir qui a beauté parfaite et pure, elle reste satisfaite tant que celui-ci lui répond que c'est elle. Mais un jour, le miroir répond qu'une jeune fille vêtue de haillons est encore plus belle que la Reine, et que cette fille n'est autre que Blanche Neige, dont la Reine est la belle-mère.

    Folle de jalousie, la Reine décide de supprimer Blanche Neige afin de redevenir la plus belle, et charge son plus fidèle serviteur, un chasseur, de tuer la jeune princesse. Incapable d'accomplir la tâche, l'homme trompera la Reine en lui ramenant le coeur d'une biche. Découvrant la trahison, la souveraine se charge alors de supprimer elle-même Blanche Neige...

    Le miroir magique :

    Esclave de la Reine, le Miroir magique au mur apparaît sous la forme d'un masque à travers un nuage de fumée. Capable de dire toute vérité, il se voit chaque jour demander par la Reine qui est la femme la plus belle sur terre.

    Lorsqu'il lui apprend qu'il s'agit de Blanche Neige, belle-fille de la Reine, celle-ci devient verte de jalousie et entreprend de faire tuer la jeune princesse par un chasseur.

     

    Les animaux de la foret :

    Personnages a priori secondaires, les animaux de la forêt ont toute leur place dans l'histoire de Blanche Neige et les Sept Nains. Rencontrés par Blanche Neige après sa fuite dans la forêt, sur les conseils du Chasseur, ces animaux aident la jeune princesse tout au long du film.

    Parmi eux figurent une famille de petits oiseaux, des lapins, des écureuils, des cerfs, biches et faons, des ratons laveurs ou encore une tortue très lente !

    C'est grâce à eux que Blanche Neige trouve refuge dans la maison des Nains en pleine forêt. Ils l'aident grandement au nettoyage de la maison avant le retour des nains de la mine. Et surtout, ce sont eux qui avertissent les nains du danger couru par la princesse face à la Reine transformée en sorcière et sa pomme empoisonnée.

    Courant jusqu'à la mine et ramenant les nains jusqu'à leur chaumière, les animaux de la forêt permettent aux sept petits hommes de poursuivre la sorcière jusqu'à sa chute dans le précipice.

    Très réussis, tous ces petits personnages ont sans nul doute inspiré des animaux de Grands Classiques postérieurs, comme Bambi ou Cendrillon.

    Le corbeau de la reine :

    Dans Blanche Neige et les Sept Nains, un corbeau vit dans le laboratoire de la Reine situé dans le sous-sol de son château. Posé sur un crâne, il assiste à la transformation de la terrible souveraine en vieille sorcière hideuse et machiavélique. Le résultat est tellement réussi que l'oiseau lui-même est effrayé par la nouvelle apparence de la Reine !

    Le chasseur :

    Fidèle serviteur de la méchante Reine dans Blanche Neige et les Sept Nains, le Chasseur se voit confier la tâche de tuer Blanche Neige afin que la souveraine redevienne la femme la plus belle sur terre. Incapable de s'opposer à la Reine qui menace de le mettre à mort s'il échoue, le Chasseur doit de plus ramener pour preuve le coeur de Blanche Neige dans un écrin.

    Menant Blanche Neige dans la forêt pour qu'elle y cueille des fleurs, il s'approche d'elle par derrière couteau à la main, prêt à assassiner la jeune princesse, mais flanche au dernier moment, incapable de la tuer. S'excusant à genou, il avoue à Blanche Neige que la Reine souhaite la tuer et lui ordonne de fuir dans la forêt. La scène est une réussite d'animation, pleine de suspense et de tension.

    Plus tard, la Reine apprendra par son Miroir magique que le coeur disposé dans l'écrin n'est pas celui de Blanche Neige, mais celui d'une biche, et qu'ainsi le Chasseur l'a trahie. On ignore le sort réservé au malheureux par la souveraine qui décide de s'occuper personnellement de la mort de Blanche Neige...

    Le chasseur a pour prénom Humbert.

                              LE FILM :

     


     
      
     

    DANS LE PARC :

     Voici les Nains que tu pourras rencontrer dans le parc . :)

    Tout comme l'ensemble des autres nains ils apparaissent régulièrement en compagnie de Blanche Neige dans les parcs à thèmes Disney. Les couleurs de sa tenue ne correspondent pas tout à fait à celles du film. Pourquoi ? On ne sait pas , sauf SIMPLET qui a exactement le meme costume logique c'est le personnage principal et le préféré des enfants :)


     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique